Docteur

Quentin Petit Dit Duhal est docteur en histoire de l’art et a soutenu sa thèse sur les représentations d’une identité de genre non-binaire en 2022, à l’Université Paris Nanterre (HAR) et en codirection internationale avec l’Institut de Recherches et d’Études Féministes de l’Université du Québec à Montréal. Il a enseigné l’histoire de l’art (XIX-XXIe siècles) à l’Université Paris Nanterre, Aix-Marseille et Paris 8 Vincennes – Saint-Denis. Auteur d’articles scientifiques publiés à l’international et à la direction de plusieurs numéros de revues (Écrans, Images Re-vues, Ex_situ), il s’intéresse aux questions liées aux gender studies, aux queer studies, au posthumain et de manière plus générale à l’art engagé à partir de la seconde moitié du XXe siècle.

Domaines de recherche

  • Histoire et théorie de l’art du XXe et XXIe siècles
  • Histoire sociale de l’art
  • Études de genre, études queers
  • Représentations du corps
  • Art engagé

Projets

Principales publications

Directions de numéro de revues

  • À paraître : Corps en transition : une réflexion sur l’histoire des représentations du corps en mutation, revue Images Re-vues, n° 22, 2023 [en collaboration avec Jessica Ragazzini].
  • À paraître : Refigurer et repenser le corps trans (titre provisoire), revue Écrans, n° 18, 2023 [en collaboration avec Jessica Ragazzini].
  • 2023 : Exposer les corporéités hors normes, hors-série d’Ex_situ [en collaboration avec Jessica Ragazzini].

Principales publications

  • « Virtualité photographique : chair, morphing, hybridation », Sēmēion Med, n° 8, Photographie, perceptions visuelles et esthétique, sous la direction d’Abdellah Romli, Rabat, Maroc, 2023.
  • « Mettre en crise les féminités et les masculinités. La mise en scène du corps transgenre chez Michel Journiac, Loren Cameron, Del LaGrace Volcano et SMITH », Lucía Caminada, Fernando Gonçalves (dir.), Politiques et récits du corps, Corrientes et Perugia, Universidad Nacional del Nordeste, Ceneri Rosse a.p.s., 2022, pp. 599-612.
  • « L’utopie de l’instabilité sexuelle dans l’art de la fin du XXe siècle : entre réitération et dénormalisation », dans Judith Cohen, Samy Lagrange, Aurore Turbiau (dir.), Esthétiques du désordre. Vers une autre pensée de l’utopie, Paris, Éditions Le Cavalier Bleu, 2022.
  • « Image(s) multiple(s) et identité(s) hybride(s) : étude des Reliquaires et Saints Suaires d’ORLAN », Cahiers de Mariemont, n° 44, L’œuvre multiple : l’hybridité à la croisée des champs et des pratiques (de 1950 à nos jours), sous la direction de Jean-Sébastien Balzat et Sofiane Laghouati, 2022.
  • « Art, intimité et espace social : l’exposition du sexe chez ORLAN et Deborah De Robertis », Revue d’histoire culturelle, n° 4, Quand le sexe s’expose, sous la direction de Manon Lecaplain, Régis Révenin et Dimitri Vezyroglou, 2022.
  • « Exposer ORLAN ou donner à voir le corps hybride. Étude d’une expographie numérique et interactive », exPosition, n°6, Doublement exposée, sous la direction de Hélène Trespeuch, 2021.
  • « Devenir-sculpture : la métamorphose photographique de l’identité. Étude des Corps-sculptures d’ORLAN », Sculptures, n°7, Revoir la commande. Regards sur l’art et l’espace public, sous la direction de Thierry Dufrêne et Claire Maingon, 2021.
  • « Reproduire et actualiser la performance artistique : le cas des MesuRages d’ORLAN », actes du colloque international Variabilité, mutation, instabilité des créations contemporaines, organisé par Christine Buignet, Anne Favier et Carole Nosella, Université Jean Monnet, Saint-Etienne, 2021.
  • « De masques et de costumes. La mascarade identitaire des artistes femmes aux XXe et XXIe siècles », Du rite au mythe : le Carnaval dans la culture européenne, actes du colloque international d’études interdisciplinaires organisé par Giulia Abbadessa, Maria Chiara Brandolini, Marta Cassina, Marta Maiorano, Michela Memmola, Leonardo Quintavalle et Consuelo Ricci, Université de Florence, LEA – Lingue e Letterature d’Oriente e d’Occidente, 2021.
  • « Glorifier le corps par l’art : Sainte ORLAN et le baroque italien », ArtItalies, n° 26, sous la direction de l’Association des historiens de l’art italien (AHAI), 2020.
  • « Transgresser pour déconstruire. Deborah De Robertis : l’impertinence contre le pouvoir », Savoirs en Prisme, n°11, L’audace : vertu, valeur, sous la direction de Florence Dumora, Caroline Julliot et Elisabeth Rothmund, 2020.

Téléchargements

  • Quentin Petit Dit Duhal · CV
  • Liens

  • Academia