Cycle de conférences / ENTRE LES LIGNES : VARIATIONS SUR L’ESPACE TEXTUEL, octobre 2019 – juin 2020

ENTRE LES LIGNES : VARIATIONS SUR L’ESPACE TEXTUEL

Cycle de conférences
Maison de l’architecture île-de-France
148 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris
Une fois par mois d’octobre 2019 à juin 2020 / 19h00 – 21h00

Dans le cadre des manifestations scientifiques proposées à la Maison de l’Architecture Île-de-France, le séminaire « Entre les lignes : variations sur l’espace textuel » se propose de réfléchir sur les liens qu’entretiennent littérature et architecture. Le livre comme espace habité, autant que l’architecture à découvrir par les mots, impliquent des chevauchements de pensées théoriques, poétiques ou techniques : ces deux disciplines ont bien en commun l’espace. Ce cycle de neuf interventions projette d’élaborer une pensée transversale en sollicitant plusieurs domaines, au cours d’interventions en binômes ou plus : architecture, philosophie, littérature, arts plastiques et graphiques.

ÉCRIRE L’ARCHITECTURE

Dans les premières pages introductives de la revue Europe – Écrire l’architecture parue en mars 2017, on trouve la citation du chercheur en littérature David Spurr concernant les apports mutuels de la littérature aux arts :

« Le monde humain est littéralement structuré comme l’environnement bâti, et symboliquement structuré comme un langage. L’art de l’environnement bâti est l’architecture ; celui de la langue est la littérature. C’est une raison suffisante pour considérer leur terrain commun. »

Sous des formes diverses, des architectes ont admirablement écrit dans l’objectif de transmettre : entre autres, le traité L’Art d’édifier de Leon Battista Alberti ; le manifeste Delirious New York de Rem Koolhaas, ou encore les Mémoires d’un architecte de Fernand Pouillon. En littérature, Victor Hugo, dès 1856, écrit par le biais de l’archidiacre, protagoniste de Notre-Dame de Paris : « Le livre tuera l’édifice », prémices des interrogations qui nous concernent aujourd’hui. Georges Perec façonne une œuvre qui est une variation perpétuelle des influences entre architecture et écriture : notion d’échelle, mise en abyme du livre, définition d’un lieu. Dans l’œuvre de Samuel Beckett, l’architecture se trouve dans un état d’amoindrissement constant, ce qui la rend à chaque fois plus intense, plus primordiale. On peut citer également Jorge Luis Borgès, auteur de la dérive dans et par le récit. En somme, toujours, espace et texte sont étroitement liés.

CONJONCTION DES LIGNES AVEC L’ESPACE TEXTUEL

Il est souvent fait allusion, par métaphore, analogie ou dans sa physicalité, à la ligne quand on parle d’espace textuel, notamment lors de ce que Maurice Blanchot caractérise d’« événement littéraire » : la lecture. Matériellement d’abord, la ligne, circonscription dans le plan architectural ou alignement de texte sur la page, est l’élément fondamental qui oriente le lecteur. On lit un plan par les épaisseurs de traits qui hiérarchisent, on lit des écrits ligne après ligne adoptant un automatisme de lecture. Henri Michaux évoque la linéarité quand il écrit dans Passages à propos du livre : « On est invité à suivre. Le chemin tracé, unique. ». Dans son projet de linéalogie, Brève Histoire des lignes, l’anthropologue Tim Ingold utilise la figure de la ligne pour penser le processus consistant à suivre des yeux : « se frayer un chemin, activement et attentivement, à travers le texte. » Notons l’anthropologue Jean-Gérard Lapacherie affirmant qu’« il est impossible de lire un texte de manière suivie tout en regardant les caractères imprimés. » Le texte, entité qui n’exige pas d’être lue mais parcourue visuellement suggère que voir et lire sont deux pratiques qui ne se conjuguent pas. Le lecteur se représente une figure le guidant durant son expérience de lecture. Ainsi, que se passe-t-il lorsque l’architecture s’impose d’elle même au texte, alors qu’il n’est pas exclusivement question d’espace bâti ? Par de multiples chemins discursifs l’auteur décrypte l’espace ; l’architecture est omniprésente par des notions d’espace, de lieu, de territoire, ou de délimitation. Ou encore par la mise en forme d’un texte, invitation est faite au lecteur de parcourir l’objet-livre. L’espace textuel, conçu ou perçu comme un avant de l’architecture, peut en être la phase d’exploration, du moins de discussion.

Programme

MARDI 15 OCTOBRE / Texte Art Architecture
En collaboration avec la galerie Salle Principale
Gianni Pettena, Architecte

MARDI 19 NOVEMBRE / Esquisse d’une linéalogie
Manola Antonioli, Professeure de philosophie, ENSA Paris-La Villette
Florian Bulou Fezard, Architecte, Doctorant en philosophie esthétique, Université Paris-Nanterre

JEUDI 12 DÉCEMBRE / L’architecture en proie à l’analogie
Modération : Florian Bulou Fezard
Pierre Hyppolite, Maître de conférences en littérature française, Université Paris-Nanterre
Marc Perelman, Professeur en esthétique architecturale et éditoriale, Université Paris-Nanterre

JEUDI 16 JANVIER / Ce que la littérature risque en architecture
Modération : Marco Assennato, Maître de Conférences associé, ENSA Paris-Malaquais
Jac Fol, Architecte, Professeur de Philosophie, ENSA Paris-Malaquais
Giulia Tellier, Architecte DE, ENSA Paris-Malaquai

JEUDI 27 FEVRIER / Qu’est-ce que la critique architecturale ?
Modération : Manola Antonioli
Vincent Jacques, Maître de conférences en philosophie, ENSA Versailles
Richard Scoffier, Professeur d’architecture, ENSA Val-de-Seine

JEUDI 12 MARS / Éloge de la dialectique
Modération : Maxime Geny, doctorant en architecture, ENSA Paris-La Villette / U. Paris-Nanterre
Pierre Chabard, Maître de conférences en histoire et théorie de l’architecture, ENSA Paris-La Villette
Philippe Vander Maren, Architecte
Richard Venlet, Architecte

JEUDI 26 MARS / Texte, design et édition : graphiste et architecte
Modération : Caroline Bouige, Rédactrice en chef de la revue de graphisme étapes:
Guillemette Morel Journel, Chercheuse en histoire de l’architecture, ENSA Paris-Malaquais
Catherine de Smet, Historienne du graphisme, maître de conférence à l’Université Paris 8
Baldinger.Vu-Huu, Graphiste
Building Paris, Graphiste

JEUDI 23 AVRIL / Des pages pour penser : pédagogies des écritures
Modération : Patrick Leitner, Maître de conférences en architecture, ENSA Paris-La Villette
Stéphanie Nava, Artiste-plasticienne, Maître de conférences, ENSA Paris-La Villette
Marc Bedarida, Maître de conférences, ENSA Paris-La Villette

JEUDI 14 MAI 2020 / Fictions architecturales
Modération : Clémentin Rachet architecte, doctorant en architecture à l’ENSA Nantes, AAU CRENAU
Esteban Restrepo Restrepo, Architecte, Maître de conférences associé, ENSA Paris-La Villette
Thomas Clerc, Ecrivain, Maître de conférences, Université Paris-Nanterre

JEUDI 4 JUIN 2020 / On est chez Félix
Modération : Manola Antonioli
Michèle Didier, galerie-michèle didier
Laurent Marissal, Artiste-plasticien

Avec le soutien du BRAUP – Ministère de la Culture, HAR – Université Paris-Nanterre et ACS – Paris Malaquais.

Cycle de conférences organisé par Manola Antonioli, Florian Bulou Fezard et la Maison de l’Architecture île-de-France.

Entrée libre

Merci de bien vouloir vous inscrire à l’adresse : inscription@maisonarchitecture-idf.org

Téléchargez le communiqué de presse

Comité d’organisation

Manola Antonioli, Professeure de philosophie, ENSA Paris-La Villette
Jac Fol, Professeur de philosophie, ENSA Paris-Malaquais
Florian Bulou Fezard, Architecte, Doctorant en philosophie esthétique, Université Paris-Nanterre
Léa Mosconi-Bony, Maître de conférences associée, ENSA Val-de-Seine, Vice-Présidente MdA IDF
Stephanie Nava, Artiste-plasticienne, enseignante à l’ENSA Paris-La Villette
Esteban Restrepo Restrepo, Architecte, Maître de conférences associé, ENSA Paris-La Villette

Comité scientifique

Manola Antonioli, Professeure de philosophie, ENSA Paris-La Villette
Florian Bulou Fezard, Architecte, Doctorant en philosophie esthétique, Université Paris-Nanterre
Pierre Chabard, Maître de conférences en histoire et théorie de l’architecture ENSA Paris-La Villette
Eric Chauvier, Anthropologue, Maître de conférences, ENSA Versailles
Jac Fol, Professeur de philosophie, ENSA Paris-Malaquais
Pierre Hyppolite, Maître de conférences en littérature française, Université Paris-Nanterre
Léa Mosconi-Bony, Maître de conférences associée, ENSA Val-de-Seine, Vice-Présidente MdA IDF
Stephanie Nava, Artiste-plasticienne, Maître de conférences, ENSA Paris-La Villette
Marc Perelman, Professeur en esthétique architecturale et éditoriale, Université Paris-Nanterre
Esteban Restrepo Restrepo, Architecte, Maître de conférences associé, ENSA Paris-La Villette
Richard Scoffier, Professeur d’architecture, ENSA Val-de-Seine

Partenaires

Maison de l’Architecture en Île-de-France
ENSA Versailles
ENSA Paris-Malaquais
ENSA Paris-La Villette
ENSA Val-de-Seine
HAR EA 4414, Université Paris Nanterre
LAVUE UMR 7218 CNRS
BRAUP, Ministère de la Culture
étapes: revue de graphisme et culture visuelle