Revue d'Histoire du Théâtre - Numéro 292
Revue d’Histoire du Théâtre n° 292 / Service public / intérêts privés. La longue querelle de la scène française, XVIIIe-XXIe siècle

Revue d’Histoire du Théâtre • Numéro 292
Service public / intérêts privés. La longue querelle de la scène française, XVIIIe-XXIe siècle

Numéro coordonné par Emmanuel Wallon et dédié à Robert Abirached

Si l’intervention de l’État dans le domaine du théâtre – au sens étendu d’arts de la scène – s’inscrit dans la longue histoire française, il faut attendre l’après-guerre et les premières expériences de « décentralisation dramatique » pour que prenne corps la notion de « service public » vantée par Jean Vilar.

Sous la Ve République, le pays se couvre d’un dense réseau de salles subventionnées. Par opposition aux entreprises de spectacles dont Paris demeure le bastion, ce secteur est alors envisagé comme le garant d’un bien commun
sur lequel doivent veiller le ministère de la Culture et les collectivités territoriales.

Les études ici réunies retracent la formation et l’évolution de ce clivage, de la fondation de la Comédie-Française à nos jours. La réflexion s’attache aux contradictions du secteur public, qui n’est pas exempt de logiques commerciales, mais aussi au secteur privé, dont un fonds de soutien consolide l’économie. Centré sur le cas de la France, ses héritages et ses résurgences, cet ensemble s’enrichit d’entretiens pour comprendre en quoi l’actualité de la production scénique trouble la vieille querelle public / privé. Des contrepoints japonais et brésiliens le complètent afin d’esquisser des comparaisons internationales.

Revue d’Histoire du Théâtre

Evénements :

 

Étiquettes :