Journée d’étude / Le collectionnisme : approches, méthodes et outils, 3 octobre 2019, Université Paris Nanterre

Journée d’étude

Le collectionnisme : approches, méthodes et outils

3 octobre 2019

Université Paris Nanterre, Salle de séminaire 2 du bâtiment Max Weber

Journée d’étude organisée par la fondation partenariale de l’université Paris Nanterre, en partenariat avec le labex Les Passés dans le Présent, le laboratoire Histoire des arts et des représentations de l’université Paris Nanterre et l’Université de Rouen Normandie, avec le soutien du Contrat Normandie – Paris Île-de-France : destination impressionnisme.

Cette journée d’étude a pour objectif de faire un état des lieux de la recherche actuelle sur le collectionnisme depuis la fin du XVIIe siècle et tout au long du XIXe siècle. Ces questions seront abordées à la fois d’un point de vue historique, historiographique et méthodologique. L’enjeu est de préparer des éléments de contexte et d’enrichissement qui poseront des repères à même d’ancrer le phénomène de la collection impressionniste dans son environnement historique, social, économique et bien sûr artistique, en vue du colloque Collectionner l’impressionnisme qui se déroulera les 25 et 26 juin 2020 à Rouen.

MATINÉE

Actualité de recherche

9h15

Ségolène Le Men, Professeur émérite d’histoire de l’art (HAR), Présidente de la Fondation de l’Université Paris Nanterre

Accueil et ouverture de la journée

Introduction : le collectionnisme, une problématique de recherche interdisciplinaire et transnationale

10h00

Charlotte Guichard, Directrice de recherche au CNRS (IHMC/CNRS), professeure attachée au département d’histoire à l’École normale supérieure (Paris)

Le nom, la marque, la trace : signer le tableau au XVIIIe siècle.

10h30

Géraldine Lefebvre, chercheuse et commissaire d’exposition

Le cercle des collectionneurs impressionnistes havrais : essai de typologie et mises en perspectives.

Et Léon Monet. Frère de l’artiste et collectionneur (exposition prévue en 2022).

11h

Chantal Georgel, historienne de l’art (historienne et anthropologue de formation), conservatrice honoraire du patrimoine

Autour des collections de Jacques Doucet, réflexions sur le collectionnisme

PAUSE

11h30

Discussions avec les intervenants autour d’une table-ronde des doctorants et jeunes docteurs sur l’impressionnisme et les collections (Félicie Faizand de Maupeou ; Ingénieur de recherche, Labex Les Passés dans le présent – Noémie Picard, doctorante, université de Rouen Normandie – Hadrien Viraben, post-doctorant, Laboratoire TEMOS, Bénédicte Trémolières, restauratrice de peinture)

Déjeuner Buffet pour tous les participants dans le hall du bâtiment Max Weber

APRÈS-MIDI

Approches numériques

14h

Félicie Faizand de Maupeou ; Ingénieur de recherche, Labex Les Passés dans le présent

Accueil et introduction : les humanités numériques au service d’un renouvellement des études sur le collectionnisme

14h30

Néguine Mathieux, conservatrice du Patrimoine est directrice de la recherche et des collections du musée du Louvre

Des collectionneurs en salle des ventes, une cartographie numérique dans les archives des commissaires-priseurs

15h00

Pauline d’Albrigeon, chargée d’études et de recherche INHA, Pauline Guyot, chargée d’études et de recherche, INHA

“Collectionneurs, collecteurs et marchands d’art asiatique en France 1700-1939” : un programme de recherche de l’Institut National d’Histoire de l’art.

15h30

Léa Saint-Raymond, post-doctorante CNRS-projet ERC Noria

Tout est dit et les humanités numériques viennent trop tard ?

PAUSE

16h30

Conférence de Shigeru Oikawa, Professeur émérite de l’Université de jeunes filles Nihon joshi daigaku.

Un collectionneur japonais d’estampes de Bigot

Contact : collectionner.impressionnisme@gmail.com

Téléchargez le programme de la journée d’étude


Comments

Comments are closed.