Séminaires en ligne / La matrice esthétique de l’autonomie sociale et politique, par Vladimir Safatle (Université de São Paulo), 3, 10, 17, 24 mars 2021

Séminaires en ligne
La matrice esthétique de l’autonomie sociale et politique

Vladimir Safatle, professeur invité à l’Université Paris Nanterre par le HAR conjointement avec les unités de recherche Sophiapol et Ireph, est professeur au département de philosophie de l’Université de São Paulo (Brésil).

Le professeur Safatle présentera 2 séminaires de 4 séances chacun autour des relations entre esthétique et politique en particulier telles qu’elles se nouent dans l’idée d’autonomie.

Il défend l’usage de la notion (moderniste) d’autonomie esthétique (elle-même réinterprétée) pour repenser la notion d’émancipation sociale et politique.

Premier séminaire
La genèse musicale de la grammaire sociale de l’émancipation 

3, 10, 17, 24 mars 2021 de 17h à 19h

Il s’agira, dans cette première série, de soutenir la thèse d’une matrice esthétique de la grammaire de l’émancipation sociale à partir de la reconstruction généalogique de son émergence. Cela nous amènera à questionner le sens de l’avènement de l’autonomie esthétique en prenant en compte son ascendance historique dans le débat musical. Néanmoins, au-delà d’une enquête purement historique, nous chercherons à montrer qu’une telle stratégie peut éclaircir certaines possibilités encore ouvertes à propos du sens contemporain de la défense de l’autonomie esthétique et son implication politique.  Cela nous amènera vers l’analyse des rapports entre les concepts d’autonomie, de sublime et d’expression.

  • Séance 1 (3 mars 2021) : L’autonomie esthétique au-delà de la matrice morale de l’autonomie. Les œuvres d’art et la liberté comme hétéronomie sans servitude.
  • Séance 2 (10 mars 2021) : L’émergence de l’autonomie esthétique à partir du débat musical au XVIIIe siècle. Auto-référentialité et l’ébranlement de la sensibilité dans le débat Rameau, Rousseau et Diderot.
  • Séance 3 (17 mars 2021) : L’horizon politique de l’usage musical du sublime. Musique absolue et critique de la finitude. Sur l’Ouverture Coriolan, de Beethoven.
  • Séance 4 (24 mars 2021) : La fin de l’émotion et l’avènement d’une expression non-intentionnelle. Corporéité et indétermination dans les Etudes pour piano, de Chopin.

Le séminaire aura lieu par visioconférence. Il est ouvert à tout le monde : étudiant.e.s, chercheur.e.s, enseignant.e.s, affilié.e.s ou non à l’Université de Nanterre.

Lien pour assister aux séminaires La matrice esthétique de l’autonomie sociale et politique : https://meet.google.com/vrk-qkqt-vfj

Un deuxième séminaire sera assuré par le professeur Safatle au mois de mai 2021.

Étiquettes :