Marie-Laure Delaporte est docteure en histoire de l’art contemporain, diplômée de l’Université Paris Nanterre, elle est l’auteure d’une thèse intitulée « L’artiste à la caméra : hybridités et transversalités artistiques (1962-2015) », soutenue en décembre 2016. Ancienne chercheuse postdoctorale au Centre allemand d’histoire de l’art-Paris (2019/2020), elle a récemment publié l’article « Le déplacement du réel à travers l’esthétique du found footage et du remake dans les installations audiovisuelles de Candice Breitz », dans l’ouvrage collectif Copies et réemplois : la réactualisation des pratiques dappropriation par les arts, dirigé par Céline Cadaureille et Anne Favier (Paris, Éditions Hermann, 2020, p.126-137). Elle est également enseignante vacataire en histoire de l’art à l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne et Université Paris Nanterre, et en anglais à l’Université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines.

Domaines de recherche

Transmédialité artistique
Art et Nouveaux Médias
Pensée posthumaniste dans les arts visuels
Art et Féminisme

Publications récentes

« Le déplacement du réel à travers l’esthétique du found footage et du remake dans les installations audiovisuelles  de Candice Breitz », in Céline Cadaureille et Anne Favier (dir.), Copies et réemplois : la réactualisation des pratiques d’appropriation par les arts, Paris, Éditions Hermann, 2020, p. 126-137.

« Transformation animale des corps : le devenir post-humain des personnages de Matthew Barney et David Altmejd », in Revue Histoire de l’art, n°81, « Animal-Animalité », coordonné par Marion Duquerroy et Natacha Pernac, juin 2018, p. 157-168.

Publications en ligne

« Éléments naturels et espaces immersifs dans les œuvres de Doug Aitken à l’ère de l’Anthropocène », in Kinephanos, coordonné par Pierre-Louis Patoine , mise en ligne mars 2020.https://www.kinephanos.ca/2020/elements-naturels/

« Cyborgs, monstres et chrysalides. Pour une nouvelle représentation du corps féminin dans les œuvres de Lee Bul : entre théories féministes et post-genre », in GRAAT n°22, Le Corps dans tous ses éclats, coordonné par Régine Atznhoffer et Margaret Gillespie, mise en ligne octobre 2019: http://www.graat.fr/9Delaporte.pdf

« Feuilles, phasmes et autres petites bêtes dans les écosystèmes artistiques de Daniel Steegmann Mangrané », in La Furia Umana n°37, coordonné par Sophie Lécole Solnychkine et Camille Prunet, mise en ligne octobre 2019: http://www.lafuriaumana.it/index.php/70-lfu-37/891-feuilles-phasmes-et-autres-petites-betes-dans-les-ecosystemes-artistiques-de-daniel-steegmann-mangrane

« Robots, avatars et autres cyborgs: le corps post-humain dans les arts visuels », in Meridian Critic n°2 (vol.31), « Faces of Posthumanism » coordonné par Daniela Petrosel, Université de Suceava, 2018, p. 13-24.http://meridiancritic.usv.ro/uploads/mc_2_2018/I.02.%20Delaporte%20Marie.pdf

« Entre métamorphose des corps et transformation des organismes dans les oeuvres de Matthew Barney, David  Altmejd et Jesper Just », in Fabula / Les colloques, Le temps du post-humain ?, Carlos Tello (dir.), mise en ligne le 20 juin 2018,  https://www.fabula.org/colloques/document5483.php

« Entre fiction et réalité: les mésaventures du récit dans les oeuvres de Pierre Huyghe », in Aventure(s) du récit, Caroline MOUNIER-VEHIER et Miriam SPEYER (dir.), Université de Caen Normandie, LASLA (Lettres, Arts du Spectacle et Langues Romanes), mise en ligne le 16/01/2018, http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/laslar/5008

« Entre présentation et représentation: le corps à travers l’oeil de la caméra de Carolee Schneemann », in Convergences francophones 4.1, coordonné par Miao Li, 2017, p. 12-31. https://mrujs.mtroyal.ca/index.php/cf/article/view/428

« De lobscurité à la lumière, du film à la sculpture : les Solid Light Films dAnthony McCall », in Lumière(s) (« Histoire et littérature de l’Europe du Nord-Ouest ») [En ligne], mis en ligne le 10 novembre 2016. Publication des actes des journées d’étude « Lumière(s) » par l’IRHIS, Université Charles de Gaulle – Lille 3. URL : http://hleno.revues.org/694

« L’hybridité des genres artistiques : une Gesamtkunstwerk à l’aube du XXIème siècle dans l’œuvre de Matthew Barney », Litter@incognita, n°4 (2011-2012) – Numéro 2011, p. 1 – 10, mis en ligne le 03/10/2012. URL : http://e-revues.pum.univ-tlse2.fr/sdx2/littera-incognita/article.xsp?numero=4&id_article=art-MLD-1259

« Traquer le corps et l’espace : les résonances du spectaculaire à travers les œuvres participatives et relationnelles de Rafael Lozano-Hemmer », in Ad Hoc, n°1 « Le Spectaculaire » (Centre d’Etudes des Littératures et Langues Anciennes et Modernes, Université de Rennes II), 2012 : http://www.cellam.fr/wp-content/uploads/2012/07/spectaculaire_delaporte-final.pdf

 « Matthew Barney, artiste/auteur : pour une hybridation des genres », in Entrelacs [En ligne], 9 | 2012,  Marc-Jean Filaire (dir.) mis en ligne le 22 octobre 2012, URL : http://entrelacs.revues.org/343

Communications 2020/2021

  • « Ada, Mary et les autres: cyber-féminisme, techno-futurisme et post-humanisme dans les œuvres de Lynn Hershman Leeson », colloque La fiction posthumaniste (projections, représentations et critiques du Transhumanisme), 11 et 12 mars 2021, co-organisé par Mara Magda Maftei (Université Paris Nanterre), Emmanuel Picavet (Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne) et Dominique Viart (Université Paris Nanterre).
  • « Des jeux vidéo qui ne se jouent pas: appropriation et interprétation de Grand Theft Auto dans les oeuvres d’Alan Butler », colloque Le jeu vidéo, une herméneutique en acte, 14 et 15 janvier 2021, organisé par Paul-Antoine Colombani, Université de Liège.
  • « Posthumanisme et cyber-féminisme: Conceiving Ada et Teknolust de Lynn Hershman Leeson », colloque Du postmodernisme au posthumanisme. Cinéma et Littérature, 27 et 28 novembre 2020, organisé par Carlos Tello, Université de Paris.
  • « Evénement virtuel, réception réelle. L’expérience dans une bulle », colloque Événements de réception, 19-21 novembre 2020, co-organisé par Sara Bédard-Goulet Université de Tartu (Estonie), Damien Beyrouthy (Université Aix-Marseille) et Frédéric Vinot (Université Nice-Côte d’Azur)
  • « Les artistes ont-t-ils peur de Mario et Lara ? », journées d’étude L’hybridité : pratiques et perspectives, 29-30 septembre 2020, Université Grenoble-Alpes, Laboratoire Litt&Arts.
  • « Trisha Brown: dialogue entre danse et film », colloque jeunes chercheurs Danse et Arts Visuels: gestes, échos et passages, 20 et 21 février 2020, organisé par l’Atelier des doctorants, Centre National de la Danse, Pantin.

Organisations de manifestations scientifiques

Juin 2021 : co-organisation de la carte blanche du Centre allemand d’histoire de l’art au Festival d’histoire de l’art à Fontainebleau.

2019/2020: co-organisation du séminaire de recherches « Arts et Nouveaux Médias » du Centre allemand d’histoire de l’art.

Invitation de Fanny Lignon (MCF Université Lyon 1), conférence: Interroger les jeux vidéo sous l’angle du genre (25 février 2020).

Enseignements

Depuis 2018: enseignante en histoire de l’art, méthodologie de la dissertation et du commentaire de documents,  Master 2 « Préparation aux concours de la conservation du Patrimoine », Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Université Paris Nanterre (15h).

Enseignante en anglais Master 2 « Administration culturelle publique et privée », Université de Versailles/St-Quentin-en-Yvelines (24h).

2018: enseignante en histoire des arts visuels,  licence Etudes visuelles, multimédia et arts numériques, UFR Lettres, Arts et Communication et Technologies, Université Paris Est Marne-La-Vallée (50h).

2015/2016: A.T.E.R. en histoire de l’art contemporain, Département Histoire de l’art et archéologie, UFR Arts et Sciences Humaines, Université  Grenoble-Alpes (192h).

2013/2014: A.T.E.R. en histoire de l’art contemporain, Département Arts Plastiques, UFR ALLSH, Université Aix-Marseille (192h).

2009-2012: enseignante vacataire en histoire de l’art contemporain (Université Paris Nanterre, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Université Rennes 2).

https://u-paris10.academia.edu/delaportemarielaure