Membre de l’unité de recherche HAR depuis 2009, ses travaux portent sur le théâtre du XXème et XXIème siècle (textes et mises en scène).

Mots clés : dramaturgie, théâtre intime, solo, jeu d’acteur, processus de création, minimalité, Marguerite Duras, Claude Régy

Contact : quiriconi.sabine@gmail.com

FORMATION UNIVERSITAIRE et DIPLÔMES

8 janvier 2000 : obtention d’une thèse de doctorat à l’Institut d’Etudes Théâtrales de La Sorbonne Nouvelle, Paris III.

Titre de la thèse : Mise en crise du drame et de la représentation dans le théâtre de Marguerite Duras ; directeur de thèse : Jean-Pierre Sarrazac ; mention : très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.

1996 : obtention du CAPES de Lettres Modernes

1991 : DEA de Lettres Modernes à l’université de la Sorbonne, Paris IV

1990 : Maîtrise de Lettres Modernes à l’Université des Lettres de Nice

FORMATION PRATIQUE THÉÂTRALE

Avril-mai 1997 : stagiaire mise en scène sur La Maladie de la mort de Marguerite Duras, mis en scène par Robert Wilson, au théâtre de Vidy E.T.E. (Lausanne)

1993 : stage avec Olivier Besson au Théâtre de Nanterre Amandiers sur Maeterlinck

1988-1990 : cours Florent

1986-1987 : stages de jeu de l’acteur au théâtre du Ranelagh avec Feodor Atkine et Maurice Bénichou

1971-1984 : 1er prix de théâtre classique et moderne du Conservatoire National de Région de Nice à l’issue de 3 années d’études

ENSEIGNANTE depuis 1989 (pratique et théorie)

Actuellement et depuis septembre 2009, maître de conférence à l’Université Paris Nanterre en arts du spectacle (études théâtrales) et co-responsable du master professionnel «Théâtre : Mise en scène et dramaturgie ».

Actuellement et depuis 2013, enseignante en histoire du théâtre et dramaturgie à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg.

Du 6 au 23 septembre 2006 : professeur invité à l’Ecole Supérieure de Théâtre de l’Uqàm, Montréal (séminaire de maîtrise sur les dramaturgies de la violence : Edward Bond, Howard Barker, Martin Crimp, Sarah Kane)

De septembre 2001 à septembre 2008, maître de conférences en arts du spectacle (Etudes théâtrales) à l’université de Poitiers.

2000-2001 et de 2003 à 2006 : chargée de cours à l’Institut d’Etudes Théâtrales de Paris III

De 1994 à 1997 : professeur de pratique du jeu à l’Ecole de l’acteur Florent

De 1989 à 2001, professeur de Lettres et de théâtre à L’Ecole Active Bilingue Jeanine Manuel

DRAMATURGE depuis 1995

– septembre 2017-février 2018, Lili 54-82, un roman photo, de Luc Boltanski, mise en scène Murielle Béchame, Théâtre du soleil.

– A animé de 2008 à 2013, en collaboration avec Marie-Christine Soma, Michel Cerda puis Diane Scott, le comité des lecteurs du Studio-Théâtre de Vitry sur les écritures contemporaines.

– oct-nov 2015, Pelléas et Mélisande, de Maurice Maetrelinck, mise en scène Alain Batis, Théâtre de Lunéville

– mars-avril 2015, Getting attention, de Martin Crimp, mise en scène Aurélie Alessandroni, Théâtre de Liège – NEST, CDN de Thionville, dans le cadre de l’opération Total Théâtre

Juin-juillet 2012,  La Faculté de Christophe Honoré, mis en scène par Eric Vigner au CDDB Théâtre de Lorient, création Festival d’Avignon in, 2012

Nov. 2011, Guantanamo de Franck Smith, mise en scène Eric Vigner, CDDB Théâtre de Lorient – L’académie

– Oct. 2010, La Place Royale, de Pierre Corneille, mise en scène Eric Vigner, CDDB Théâtre de Lorient – L’académie

Janvier – Février 2009, AII RH+ de Nicoleta Esinencu, mise en scène Michèle Harfaut, Théâtre de l’Etoile du nord, CDN de Thionville (festival « Court toujours »)

– Juillet à septembre 2007, La Thébaïde de Racine, mise en scène Sandrine Lanno, CDN de Montreuil

– Août-sept. 2003 et avril 2004, « …Où boivent les vaches. », de Roland Dubillard, mise en scène Eric Vigner, CDDB Théâtre de Lorient

– Juin-sept. 2002, Savannah Bay, de Marguerite Duras, mise en scène Eric Vigner, Comédie française

– Août-oct. 2001, La Bête dans la jungle, d’après Henry James, adaptation Marguerite Duras et James Lord, mise en scène Eric Vigner, CDDB Théâtre de Lorient

– 1998 , conseiller dramaturgique pour le film Claude Régy : le passeur, réalisation Elisabeth Coronel et Arnaud de Mézamat, production ABACARIS Films, diffusion sur ARTE

– 1995-1996, conseiller dramaturgique pour le film Marguerite Duras : Théâtre, réalisation Elisabeth Coronel et Arnaud de Mézamat, production ABACARIS Films, diffusion sur ARTE, mars 1996

PUBLICATIONS UNIVERSITAIRES (sélection)

12 notices dans le dictionnaire Marguerite Duras dirigé par Bernard Alazet et Christiane Blot-Labarrère, éditions Champion, à paraître ;

« Obscure clarté : l’ombre de la littérature à la lumière du théâtre », in Les Ecritures paradoxales de la passion, sous la direction de Mireille Calle-Grüber, Jonathan Degenève, Midori Ogawa, Minard, à paraître ;

« Le Maître et Marguerite… Duras : éloge de l’insoumission », acte du colloque international “Marguerite Duras and the arts”, in Marguerite Duras et les arts, éd. Peter Lang, collection “Marguerite Duras”, à paraître ;

« Face à face : la frontalité dans le théâtre de Marguerite Duras », acte du colloque de Cerisy, Marguerite Duras. Passages, croisements, rencontres, éd. Classiques Garnier, collection “Colloques de Cerisy-Littérature”, 2019, pp. 373-386 ;

“Eh bien dansez maintenant !” ou les tribulations du spectateur contemporain”, in Etats de la scène actuelle 2016-2017, sous la direction de Christophe Triau et Olivier Neveu, in Théâtre/Public, n°229, juillet-septembre 2018, pp.39-47.

« Perspectives dramaturgiques : l’écrit à l’épreuve de quelques mutations de la scène contemporaine », actes du colloque international “Le Théâtre de Marguerite Duras”, in Marguerite Duras. Un théâtre de voix/: A Theatre of voices, sous la direction de/Edited by Mary Noonan et/and Joëlle Pagès-Pindon, éditions Brill Rodopi, 2018, pp. 92-103 ;

“L’écriture hantée de Simon Diard”, in Parages 03, décembre 2017 ;

« Des mots et des monstres sur la scène contemporaine. L’exemple de La Mélancolie des dragons de Philippe Quesne », Montruosités contemporaines, sous la direction de Claire Lechevalier et Sylvie Loignon, Elseneur, Presses universitaires de Caen, n°30, 2015, pp.139-153.

« Sommeil sans rêve », Etats de la scène actuelle : 2012-2013, sous la direction de Christophe Triau et Olivier Neveu, in Théâtre/Public, n°212, avril-juin 2014

« Théâtralité et filmicité dans India Song et L’Eden cinéma de M. Duras », en collaboration avec Véronique Campan, in Théâtre et cinéma. Le croisement des imaginaires, sous la direction de Marguerite Chabrol et Tiphaine Karsenti, PUR, 2013

« L’effet TG Stan », in Etats de la scène actuelle : 2009-2010, Théâtre/Public, sous la direction d’Olivier Neveu et Christophe Triau, n°203, janvier-mars 2012, pp.24-30

« Du désir de l’œuvre à l’œuvre du désir », in Alternatives théâtrales, Désir de théâtre – Désir au théâtre, n°104, 1er trimestre 2010

« Faire entendre le texte : recours et retours d’une doxa », in Une nouvelle séquence théâtrale européenne, Théâtre/ Public, n°194, septembre 2009

« Emmène-moi au bout du monde » : solo, de Blaise Cendrars, mis en scène par Jean-Michel Rabeux, avec Claude Degliame, in Monologuer. Pratique du discours solitaire au théâtre, sous la direction de Françoise Dubor et Christophe Triau, La Licorne, PUR, 2009

« Ce qui d’une image n’est pas à voir, ce qui d’un texte n’est pas à lire : les mises en scène de Marguerite Duras par Claude Régy et Robert Wilson », Paradoxes de l’image, textes réunis par Sylvie Loignon, in la série Marguerite Duras », sous la direction de Bernard Alazet, vol.3, éditions des Lettres Modernes – Minard, 2009

« Visages du monologue », in Claude Régy, Les Voies de la création théâtrale, n°23, sous la direction de Marie-Madeleine Mervant-Roux, éditions du CNRS, 2008

« Claude Régy/ Marguerite Duras : l’émulation réciproque », en collaboration avec Marie-Madeleine Mervant-Roux, in « La réinvention du drame (sous l’influence de la scène) », sous la direction de Jean-Pierre Sarrazac et Catherine Naugrette, Etudes Théâtrales, 38-39/2007

« Ecrire l’image », en collaboration avec Catherine Naugrette, Bernadette Bost, Julie Valéro et Marie-Christine Lesage, in « La Réinvention du drame (sous l’influence de la scène) », sous al direction de Jean-Pierre Sarrazac et Catherine Naugrette, Etudes théâtrales, 2007 (partie consacrée à Jon Fosse)

« M.D. : théâtre », in Les Cahiers de l’Herne, Marguerite Duras, sous la direction de Christiane Blot-Labarrère et Bernard Alazet, éditions de l’Herne, 2005.

« Découvrir le texte, recouvrer la voix », Le Désir du théâtre, Théâtre en Bretagne, Presses universitaires de Rennes, n°13-14, 1er trimestre 2002

« D’un théâtre lu, pas joué », in Théâtre/Public, n°120, nov.-déc. 1994.

Dossier « Seuls en scène », in Théâtre/Public de 1992 à 1995 :

  • n°106, juille-août 1992 : Caubère, Châtelain, Février
  • n° 114, nov-déc 1993 : Valadié, Diquéro, Kircher
  • n°115, janv.-février 1994 : Degliame
  • n°118-119 mai-juin : Rigout
  • n°123 : Mitrovitsa
  • n°124-125 juin-octobre 1995 : Di Fonzo Bo.

Autres publications (sélection)

Cahiers de répétitions à propos de trois spectacles d’Eric Vigner :

– Terrain d’enfance 1. Combourg, « …où boivent les vaches. ». Cahier de répétition n°3, édité par le CDDB-Théâtre de Lorient, 2004

– Répétitions (à propos des répétitions de Savannah Bay de Marguerite Duras, à la Comédie Française), édité par le CDDB-Théâtre de Lorient, 2002

– La Bête dans la jungle, cahier de répétition, édité par le CDDB-théâtre de Lorient, 2001

Coordination et réalisation (en collaboration avec Dominique Boissel et Pascal Rey) du recueil pédagogique Théâtre et démocratie : 25 siècles, THECIF, Conseil Régional d’Ile de France, 1994.

Entretiens publiés

– “Ecrire la lumière, mettre en scène l’écriture”, entretien avec Marie-Christine Soma, in Théâtre/Public, n°232, avril-juin 2019, pp.4-16.

–  “Des territoires mouvants”, entretien avec Baptiste Amann, in Parages 03, décembre 2017 ;

– « La « manière STAN » », entretien avec Franck Vercruyssen, in Théâtre / Public, La Vague Flamande : mythe ou réalité ?, sous la direction de Christian Biet et Josette Féral, janvier-mars 2014 ;

– Entretien Claude Régy/Alexandre Barry à propos du film Claude Régy ou la brûlure du monde, livret d’accompagnement des DVD Claude Régy le passeur (par A. de Mezamat et E. Coronel) et Claude Régy le passeur (par Alexandre Barry), CNC/CNT, Images de la culture, Théâtre, 2011 ;

– « Face à Face », avec Jean-Michel Rabeux, Alternatives théâtrales, « Les liaisons singulières . Le metteur en scène et son acteur », dossier coordonné par Georges Banu, n°88, 2006 ;

– « Entretien avec Eric Vigner », Les Cahiers de l’Herne. Marguerite Duras, sous la direction de Christiane Blot-Labarrère et Bernard Alazet, Editions de l’Herne, 2005 ;

– « Dialogue », avec Pilar Anthony, à propos de la formation théâtrale en milieu scolaire, in Théâtre/Public, n°109, janvier-février 1993.

COLLOQUES, JOURNÉES D’ÉTUDES ET SÉMINAIRES

7 et 8 décembre 2019, organisation en collaboration avec Christophe Triau, du colloque “Regards croisés sur l’œuvre de Claude Régy”, HAR et Théâtre Nanterre Amandiers CDN, 7 et 8 décembre 2018.

21, 22 et 23 juin 2018, participation aux journées laboratoires : “Performer les savoirs/ performance knowledge :  l’artiste-chercheur et le chercheur-artiste dans les pratiques scéniques actuelles : étude d’un geste critique », organisées par Marion Boudier, Chloé Déchery (universités Paris 8/Amiens/UPL ; EA HAR, Scène du monde, CRAE, Théâtre Nanterre Amandiers, Centre Pompidou). Communication : “L’atelier laboratoire ou comment ne plus savoir que faire” dans le cadre de la table ronde “Peachy Coochy : échanges de bonnes pratiques en recherche-création”, 23 juin.

18 octobre 2017, journée d’étude “Petits et grands récits à l’ère du numérique” (titre provisoire), organisée par Ghislaine Azémard (Paris 8-CréaTIC), Jean-Paul Lafrance, Margot Ricard (UQÀM), Michel Meimaris (Université d’Athènes) en vue du colloque international du 23 au 30 mai 2018, Centre de Veille et d’Innovation CréaTIC ;

16 au 20 janvier 2017, co-organisation de la journée d’étude et de la rencontre cross-media « Scènes et nouvelles technologies », en collaboration avec Ghislaine Azémard (Paris 8) et Michel Agnola (Paris 13), au Théâtre Nanterre Amandiers ;

30 juin – 2 juillet 2016, communication : « Le Maître et Marguerite… Duras : éloge de l’insoumission » (sur la mise en scène de La Musica, La Musica deuxième 1965-1985, par Anatoli Vassiliev en 2016), colloque international « Marguerite Duras et les arts », organisé en partenariat avec la Société Internationale Marguerite Duras par Michelle Royer, Department of French Studies, University of Sydney (Australie) ;

Juin 2015, participation aux ateliers « Pratiques de la critique » organisés par Emmanuel Wallon, dans le cadre du festival Chantiers d’Europe, au Théâtre de la Cité International (avec Sophie Lucet, Yannick Butel)

6 mai 2016, « Dire l’écrit : silence et cri dans l’œuvre de Marguerite Duras », séminaire sur l’écoute au théâtre et au cinéma, THALIM-CNRS, dirigé par Marie-Madeleine Mervant-Roux

Novembre 2014, « La scène contemporaine à l’épreuve de l’écrit », colloque international, Université de Cork (Irlande), « Le Théâtre de Marguerite Duras », organisé par Mary Noonan.

Août 2014, « Face à face : la frontalité dans le théâtre de Marguerite Duras », colloque international de Cerisy, « Marguerite Duras, passages croisement, rencontres », organisé par Oliver Ammour-Mayer, Florence de Chalonge, Yann Mével, Catherine Rodgers

16 et 17 avril 2010 : co-organisation du colloque international « Robert Wilson, 40 ans de création, en collaboration avec Frédéric Maurin, BPI du Centre Beaubourg, Watermill Byrd Hoffmann Foundation de New York.

Mars 2010 : intervention en collaboration avec Véronique Campan sur « Marguerite Duras : texte, théâtre, film : d’India Song à L’Eden cinéma », journée de recherche « Cinématographicité du théâtre, théâtralité du cinéma », organisée par Tiphaine Karsenti et Marguerite Chabrol, HAR

26 février 2008 : intervention en collaboration avec Christophe Triau sur Holocauste : fragments, de Charles Reznikov, mis en scène par Claude Régy, dans le cadre du séminaire Université paris Ouest- Nanterre La Défense / Collège international de Philosophie « Histoire, violences, théâtre. L’instance du témoignage/les instances du jugement », dirigé par Christian Biet et Philippe Mesnard, HAR

Novembre 2008, « L’enfant dans la dramaturgie d’Edward Bond », colloque international « La représentation de la violence », organisé par Catherine Coquio et Denis Mellier, EA Forell B3 de l’Université de Poitiers et Uqàm (Canada)

22 et 23 mars 2006 : organisation de la journée d’études « Comment (se) faire entendre ? », en collaboration avec Ariane Eissen et Véronique Campan dans le cadre de l’EA Forell B3. Intervention : « Je n’entends pas le texte ! »

2005 : Intervention « Régy et le monologue », journée d’études organisée par Christophe Triau dans le cadre des recherches sur le monologue du groupe Forell B2 de l’Université de Poitiers

RESPONSABILITÉS PÉDAGOGIQUES ET CHARGES ADMINISTRATIVES ASSOCIÉES

Depuis 2018, membre du conseil exécutif de l’École Universitaire de Recherche ArTEC (Comue PSL))

Depuis 2013, présidente du conseil d’orientation pédagogique et vice présidente du conseil stratégique de l’IDEFI CréaTIC (dispositif de formation et de recherche dédié à l’innovation et la création en sciences humaines par les nouvelles technologies)

Depuis  septembre 2008, co-responsable du master professionnel « dramaturgie et mise ne scène » avec Jean-Louis Besson puis Christophe Triau, de l’Université de Paris Ouest – Nanterre La Défense

De septembre 2010 à décembre 2012, direction du département des Arts du Spectacle de l’université Paris Nanterre, Etudes Théâtrales (en collaboration avec Fabien Boully, Etudes cinématographiques)

Juin à septembre 2007 : expert au sein de la commission consultative chargée de l’élaboration du Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur d’art dramatique (Ministère de la Culture)

Membre du CNU (Conseil National des Universités) en 2006 et 2007

De 2004 à 2008 : responsable du master recherche et du master professionnel « Dramaturgie et mise en scène » de l’université de Poitiers.

De sept 2002 à sept. 2004, co-directrice de la filière Arts du spectacle (avec Laurence Moinereau – cinéma) de l’Université de Poitiers.

PERSPECTIVES DE RECHERCHE

Axe : La scène contemporaine française et européenne et Émotions/perception dans le théâtre contemporain : projets monographiques. 

Continuation et élargissement du projet sur l’œuvre de Claude Régy.

Ce projet s’inscrit dans le prolongement de plusieurs travaux et articles ainsi que d’un séminaire réunissant, depuis 2013, étudiants des masters “Texte et mise en scène” (Paris Nanterre et Paris III) et “Mise en scène et dramaturgie” (Paris Nanterre). Claude Régy et des membres de son équipe ainsi que certains chercheurs ayant travaillé sur l’œuvre ont régulièrement été invités à y intervenir. Au printemps 2018, deux enquêtes de terrain sur la réception de l’œuvre de C. Régy ont été menées, à l’occasion de la dernière tournée de Rêve et folie de G. Trakl, lors du HK Arts Festival de Hong Kong en mars 2018, et du Festival of Performing arts de Shizuoka (Japon) en avril 2019, ainsi qu’à la Kyoto University of art and design.

A venir :

– Un colloque en décembre 2019, réunissant plusieurs chercheurs, artistes et producteurs français mais aussi extrème-orientaux (partenaires : Théâtre Nanterre Amandiers, Compagnie Les ateliers contemporains) ;

– Publication des actes du colloque ;

– Publication d’un ouvrage personnel aux éditions publi.net qui se développera selon deux volets :

1 – Un bilan critique du contexte français analysant des fondements d’un double mouvement, selon lequel, à la fois et parallèlement, le travail de C. Régy a évolué (en se confrontant à diverses écritures, diverses modes, différents contextes d’élaboration et collaborations), et les regards sur l’œuvre se sont transformés. Il s’agira de mettre en lumière les rapports paradoxaux et néanmoins dynamiques qu’entretiennent une théorie théâtrale elle-même en mutation et une esthétique scénique toujours attentive à occuper la marge et à trouver les moyens de se dérober aux discours dominants et catégorisants. Plus généralement, cette perspective permettra sans doute de reconsidérer la spécificité d’un travail de plateau moins conditionné par un plan préétabli que par l’empirisme des rencontres et des répétitions, et qui, tout centré sur le livre qu’il soit, s’est affranchi d’une certaine définition du “théâtre de texte” au point de nous inviter à trouver les moyens analytiques de dépasser les vaines oppositions, aujourd’hui fort vivaces, entre le textocentrisme des années 90 et des écritures scéniques dites nouvelles, plastiques et visuelles car libérées de la prédominance de l’écrit.

2 – une analyse de la réception de l’œuvre en Extème-Orient et des influences réciproques entre les mises en scène de Claude Régy et les artistes et collaborateurs asiatiques (notamment japonais). La poursuite de cette enquête dans les prochaines années devrait permettre de compléter et développer le premier axe en dépassant les approches théorico-esthétiques françaises.

Nouvelles Écritures contemporaines :

Prolongement du projet de recherche sur les nouvelles écritures contemporaines européennes, notamment dans le cadre des forums annuels (en collaboration avec Christophe Triau et Christian Biet).

Axe : formation de l’acteur et formation à la mise en scène en Europe

– Participation aux séminaires annuels de dramaturgie comparée prévus dans le cadre du master « Comparative dramaturgy and performance research » (double degree master’s program), programme d’échange avec 4 universités européennes (Johann Wolfgang Goethe-Universität – Francfurt, Aberystwyth University,  Université Libre de Bruxelles, University of the Arts Helsinki) et une académie de théâtre (Oslo National Academy oft he Arts).

– Développement au niveau national et international (notamment avec Laboratoire LANTISS de l’Université de Laval à Québec…) des ateliers laboratoires et des projets de recherche création dans le cadre de l’IDEFI CRéaTIC et, à partir de 2019, de l’Ecole Universitaire de Recherche ArTEC.