Journée d’étude / Subir, contourner, se révolter contre la censure : le théâtre sous contrôle, 13 mai 2019, INHA, Paris

Dans le cadre du cycle de recherches « Révoltes, révolutions et performance au Proche et Moyen Orient au 21ème siècle », la seconde journée d’études consacrée au thème « Subir, contourner, se révolter contre la censure : le théâtre sous contrôle »,

organisée par

Sobhi BOUSTANI (INALCO/CERMOM)
Pauline DONIZEAU (Université Paris Nanterre / HAR)
Yassaman KHAJEHI (Université Clermont Auvergne / CHEC)

se tiendra le 13 mai 2019, à l’Auditorium de l’INHA (Institut National d’Histoire de l’Art) au 2, rue Vivienne, Paris 2ème.

SUJET

Depuis près de deux décennies, les régions du Proche et du Moyen-Orient ont connu de nombreux mouvements politiques, de révoltes, et de contestations. A travers des mouvements contestataires sectoriels, souvent réprimés, jusqu’aux grands mouvements sociopolitiques et/ou révolutionnaires (Mouvement vert iranien en 2009, Printemps Arabes en 2011), la société civile s’est dressée contre des régimes politiques autoritaires, inégalitaires et vieillissants. Dans des sociétés où la liberté d’expression était limitée, le discours contrôlé, l’accès à l’éducation limité, ces mouvements de révoltes se sont accompagnés de l’émergence et d’un renouvellement de la création artistique, notamment dans le domaine des arts de la scène.

Le cycle de recherches que nous avons mis en place a pour objectif d’étudier la trajectoire politique et sociale des pays des régions du Proche et du Moyen-Orient par le biais de la création artistique, en particulier les arts de la scène et de la performance.

Après une première journée d’études consacrée à la question des mutations et des révoltes qui traversent les pays du Proche et Moyen Orient depuis le début du 21èmesiècle (novembre 2018), cette seconde journée d’étude s’attachera à l’étude de la création dans le cadre de sociétés contrôlées, dans laquelle s’exercent plusieurs types de censure : politique, sociale, auto-censure. Cependant, notre recherche ne se limite pas à l’état des lieux des contraintes opposées à la création, mais cherche à étudier la manière dont les artistes agissent contre ou malgré la censure. Si le contexte  autoritaire représente un frein, il s’agit aussi de montrer que celui-ci invite les artistes à développer de nouvelles stratégies discursives et dramaturgies, ainsi que de nouveaux dispositifs.

Contact : revoltes.performance@gmail.com

PROGRAMME

9h00 : Accueil des participants

9h30 : Introduction 

10h : 1ère session (modération : Pauline Donizeau)

– Erica Letailleur (Université de Hacettepe, Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique d’Ankara): Pièces de femmes de Zeynep Kaçar, une dramaturgie pour résister à « l’hégémonie masculine » en Turquie.

– Zeynep Uğur (EHESS, CESPRA) Le théâtre comme espace de confrontation et de résistance : le cas de la scène théâtrale turque après les années 2000. 

11h30 : 2ème session (modération : Sobhi Boustani)

  – Rawan Kachmar (INLACO, CERMOM) La censure sur le théâtre au Liban, quels critères ? quel contrôle ? Quelle lutte ?

  – Charitini Tsikoura (Université Paris Nanterre, HAR) :  Auto-censure et performance : en créant le spectacle Bila Houdoud (Sousse, Tunisie, mars 2018).

14h : 3èmesession (modération : Louis Hincker)

– Yassaman Khajehi (Université Clermont Auvergne, CHEC) : Théâtre public, théâtre privé et la représentation de la censure en Iran.

– Rezvan Zandieh (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, LIRA) : De la politisation de l’esthétique à l’esthétisation de la politique : au carrefour de la censure. Du corps de l’artiste au corps du protestataire.

– Laura Partin (Université Paris 8, AIAC) La « mètis » ou le « decept » comme stratégies artistiques contemporaines dans la performance du Moyen-Orient.

16h30 : Table ronde : « L’état de la censure théâtrale dans l’Iran contemporain »

– Tinouche Nazmjou (metteur en scène, traducteur)

– Louis Hincker (Université Clermont Auvergne, CHEC)

– Yassaman Khajehi (Université Clermont Auvergne, CHEC)

17h30 : fin de la journée

Téléchargez le programme

Image : Graffitis, Tunis. Photographie Sarah Mouline
Étiquettes : , , , , , ,