Colloque / Clinique et critique sociales : stratégies à partir de la Théorie Critique , 20 et 21 janvier 2022, Université Paris Nanterre
20 et 21 janvier 2022

Université Paris Nanterre
Bâtiment Weber – Salle des conférences

>> Pour les personnes souhaitant suivre le colloque en distanciel, le lien de connexion est le suivant : https://meet.google.com/com-jcha-dfa

Depuis sa création, la Théorie Critique a mobilisé des réflexions cliniques liées à la psychanalyse et à la psychologie pour rendre compte des dynamiques d’aliénation sociale. Comme si l’aliénation psychique et l’aliénation sociale ne pouvaient pas vraiment être dissociées. Il s’agissait de rappeler à quel point la vie psychique est un système de cicatrices qui dénonce les processus d’assujettissement immanents aux formes hégémoniques de socialisation et d’individuation dans les sociétés capitalistes.
S’interroger sur les bases pulsionnelles de la vie sociale s’est avéré être une stratégie critique fondamentale non seulement pour que la première génération de l’École de Francfort s’explique la montée du fascisme, mais aussi pour clarifier les faiblesses des démocraties libérales. « Individu », « personnalité », « personne » ont pu être compris comme des dispositifs sociaux qui devaient également être considérés en fonction de leur potentiel de régression et d’autoritarisme.
Ce colloque vise à mobiliser philosophes et psychanalystes afin de récupérer les multiples dimensions de l’articulation entre théorie critique, psychanalyse et psychologie sociale, dans l’espoir que de telles élaborations puissent contribuer à l’actualisation des stratégies de la critique.
Dans des configurations actuelles, les enjeux à propos du rapport entre domination de la nature et souffrance psychique ont gagné des formes encore plus dramatiques. Les tensions immanentes aux processus de production des identités sociales se sont avérées dans leur complexité politique, ainsi que la puissance politique des contestations de l’ordre sexuel. Ces questions peuvent constituer des défis majeurs aux stratégies de la Théorie Critique et lui permettre de se renouveler dans son lien à la psychologie et à la psychanalyse.

 

Programme

20 janvier 2022

13h-16h

  • Patrice Maniglier (Université Paris Nanterre) : De-ensorceler la psychanalyse
  • Monique David-Ménard (Université de Paris VII) : Y-a-t-il une clinique d’un colléctif ?
  • Fabian Freyenhagen (University of Essex) : Normality proper to this time is sickness

16h-16h30 : Pause

16h30-18h30

  • Surti Singh (Villanova University) : The wound and the flower : Adorno and the riddle of femininity
  • Silvia Lippi (EPS Barthélémy Durand) : Jacques Lacan X Valéria Solanas : quelle femme pour le XXIème siècle?
 21 janvier 2022

15h30-18h30

  • Agnès Grivaux (Université de Nantes) : Analyse comparée des stratégies de rationalisation dans le fascisme et dans le capitalisme
  • Emmanuel Renault (Université Paris Nanterre) : Critique et clinique dans les controverse relatives au suicide au travail
  • Vladimir Safatle (Universidade de São Paulo) : Catégories cliniques comme pratiques contre-insurrectionnelles : le cas de la perversion.
Étiquettes :