Séminaire doctoral HAR Histoire de l’art / Nouveaux croisements, nouveaux enjeux en histoire de l’art moderne et contemporain

Nouveaux croisements, nouveaux enjeux en histoire de l’art moderne et contemporain
Séminaire doctoral HAR Histoire de l’art

Dates : 18 novembre, 7 décembre 2021, 13 janvier, 15 mars, 5 avril, 15 mai, 18 juin 2022.

Durée : 24 H CM

Format : présentiel

Lieux (si présentiel) : Musée du Louvre, Université Paris Nanterre, Institut national d’histoire de l’art, Maison de Balzac, Musée de la manufacture de Sèvres, musée d’Angoulême.

Horaires : 17 h – 20 h (modifiables).

Nombre de participants maximum : 20

Public visé : tous doctorants

Pré-requis pour la formation (matériel, installation de logiciel, etc.) : aucun.

Inscription obligatoire directement sur ADUM

CONTEXTE DE LA FORMATION  

L’histoire de l’art des périodes moderne (XVe-XVIIIe siècle) et contemporaine (XIXe-XXIe siècle) est faite de croisements entre disciplines et d’échanges entre chercheuses et chercheurs internationaux, issus d’horizons variés : universités, musées, centres de recherches archéologiques, ateliers d’artistes, entre autres. Par une série de dialogues autour de travaux en cours, qu’il s’agisse de projets collectifs de recherche, d’ouvrages personnels, d’expositions ou d’œuvres en phase de réalisation, il s’agira de sensibiliser les doctorantes et doctorants aux différentes inflexions de la pratique de l’histoire de l’art aujourd’hui, en insistant sur leurs résonances esthétiques et politiques.

Cette année, suivant un rythme mensuel, après une première séance introductive rapprochant archéologie préhistorique, cinéma et art contemporain, les séminaires se développeront sur deux axes : d’abord, les méthodes de l’histoire de l’art en France et à l’étranger, en dialogue avec des collègues invités (Italie, Espagne, Etats-Unis) ; ensuite, les mutations de la forme « exposition », permanente ou temporaire, comme vecteur de l’histoire de l’art, à l’occasion d’expositions en cours (cinéma à Orsay, céramique à Sèvres, art contemporain et littérature à la Maison de Balzac, arts de l’Islam à Angoulême).

OBJECTIFS

  • Développer une approche transdisciplinaire de l’histoire de l’art.
  • Sensibiliser à la diversité des pratiques de l’histoire de l’art sur un plan international.
  • Débattre des nouveaux enjeux de la pratique de l’histoire de l’art au regard de l’actualité muséale.

OUTILS ET METHODOLOGIE PEDAGOGIQUE

Les séances seront organisées sous forme de débats avec des participant.e.s invité.e.s, pour envisager et  interroger leurs explorations de nouvelles pratiques de l’histoire de l’art.

PROGRAMME

  • MODULE 1 : Cinéma, antiquités, archéologie : « la première séance » – Jeudi 18 novembre 2021. Salle de séminaire 2, bâtiment Weber, Université Paris Nanterre (17h-20h)
    Séance animée par Anne-Violaine Houcke et Rémi Labrusse, dans le cadre du projet ICAAR (Temps réinventés : cinéma, antiquité, archéologie), avec la participation de Marc Azéma, concepteur-réalisateur chez Passé simple, et membre de l’équipe scientifique d’étude de la grotte Chauvet (Centre de recherche et d’études sur l’art préhistorique E. Cartailhac), et de Raphaël Dallaporta, artiste.
    Autour des travaux du préhistorien Marc Azéma sur le cinétisme des peintures et dessins paléolithiques dans les grottes ornées, et de l’œuvre de l’artiste Raphaël Dallaporta sur la mise en mouvement de transpositions photographiques de la grotte Chauvet, la séance permettra de débattre sur l’archéologie de l’image animée et la contemporanéité de l’art dit des « origines ».
  • MODULE 2 : France – Italie : nouveaux enjeux en histoire de l’art contemporain – Mardi 7 décembre 2021. INHA, salle Mariette, (14h – 17h)
    Séance animée par Margot Degoutte et Thierry Dufrêne, avec la participation de Francesca Castellani, professeure à l’Universitá de Venezia, de Flavio Fergonzi, professeur à la Scuola Normale Superiore di Pisa et Valérie Da Costa, université de Strasbourg.
  • MODULE 3 :  Autour de l’exposition Le Chef-d’œuvre inconnu – Lundi 7 février 2022. Maison de Balzac, Paris, 14h – 17h.
    Séance animée par Thierry Dufrêne et Marc Décimo avec Yves Gagneux, Directeur de la Maison de Balzac.
  • MODULE 4 : France – États-Unis : le cinéma et les arts, 1895-1907 – 15 mars 2022. INHA, 17h – 20h.
    Séance animée par Judith Delfiner, avec la participation de Vanessa R. Schwartz, professeur à l’University of Southern California et Marie Robert, conservatrice au musée d’Orsay.
    Cette séance fera dialoguer Vanessa R. Schwartz et Marie Robert autour de l’exposition dont elles sont les commissaires associées, Enfin le cinéma ! Arts, images et spectacles en France (1833-1907) actuellement visible au musée d’Orsay.
  • MODULE 5 : La manufacture de Sèvres et son musée – 5 avril 2022. Musée de la Manufacture de Sèvres, 14h – 17h.
    Séance animée par Marianne Cojannot-Leblanc, avec la participation de l’équipe de conservation du musée.
  • MODULE 6 :  Autour de l’exposition Le Chef-d’œuvre inconnu – Date à déterminer (mai 2022). Maison de Balzac, Paris, 14h – 17h.
    Séance animée par Thierry Dufrêne et Marc Décimo.
  • MODULE 7 : France – Maroc : autour de l’exposition Tarz. Broder au Maroc, hier et aujourd’hui (Angoulême et Fès) – 18 juin 2022. Musée d’Angoulême (déplacement d’une journée,  les frais de voyage des étudiants sont pris en charge).
    Séance animée par Rémi Labrusse, avec la participation d’Emilie Salaberry, directrice du Musée d’Angoulême, Mohammed Chadli, directeur du Musée Nejjarîn à Fès et de Fatima Lévêque, artiste.
    Avec les organisateurs et commissaires de l’exposition, il s’agira de s’interroger sur les enjeux esthétiques, politiques et patrimoniaux d’une exposition consacrée aux arts de l’Islam aujourd’hui, dans un contexte post-colonial, entre la France et le Maroc.
Étiquettes :