Carte blanche à l’Université Paris Nanterre / Festival de l’histoire de l’art 2021, 5 juin 2021, Fontainebleau

Festival de l’histoire de l’art 2021
Carte blanche à l’Université Paris Nanterre

5 juin 2021
de 11h30 à 12h30
École des Mines – Bâtiment B Grand Amphi
35 Rue Saint-Honoré, Fontainebleau

 

Organisée par Florian Bulou Fezard ; Jeanne Dorn ; Théo Esparon ; Séverine Guillet ; Davia Lagos ; Mai Nakanishi (doctorant.e.s de l’Unité de recherche HAR)

Chronique des arts : quatre mois d’échanges avec Ruedi Baur

Ruedi Baur est designer, artiste et chercheur aux compétences transversales. Il intervient sur des problématiques liées à l’identification, à l’orientation, à la scénographie et au design urbain, comme à la représentation d’institutions et de territoires politiques. La pluralité de ses intérêts (de la signalétique à la bande dessinée) et l’engagement de sa pratique (dans l’espace urbain comme dans l’actualité) nous ont inspiré une correspondance.
Doctorants en Histoire de l’Art et des Représentations, nous lui avons envoyé des assemblages d’images et de mots. En réponse à ces « cartes postales », des archives, des pages de carnet, des œuvres, des références livresques nous ouvrent l’atelier de l’artiste. Ce jeu de correspondances révèle des coïncidences entre ses réalisations antérieures et des réflexions à venir. Il fait aussi résonner son œuvre avec l’histoire et la théorie de l’art.
Le dialogue proposé au public se présente comme une restitution de ces quatre mois d’échanges, chronique traversée par les circonstances récentes, tentative de cartographie de l’œuvre de Ruedi Baur, depuis ses premiers projets jusqu’à ses plus récentes publications sur les réseaux sociaux.

Ruedi BAUR
Fondateur des ateliers Intégral Ruedi Baur Paris et Zurich et de la Jeune Entreprise Universitaire-Dix Milliards Humains, atelier de recherche développement, Ruedi Baur pense son activité de designer dans le contexte de l’espace public. Créateur de l’institut de recherche Design2context à la Zürcher Hochschule der Künste (ZHdK) en 2004 puis de l’Institut de recherche en design critique Civic city avec Vera Baur en 2011, il enseigne et développe des programmes de recherches à la HEAD de Genève, à l’ENSAD Paris et à l’Université de Strasbourg où il a soutenu sa thèse en 2016 (« Entre Identité et identification, les valeurs civiques des systèmes de représentation territoriaux »). Depuis 2018, il intervient également à l’EHESS et à Sciences PO à Paris. Sa bibliographie permet de suivre son parcours de chercheur, notamment avec des livres tels que Signs for Peace, an impossible visual Encyclopedia, avec Vera Baur, Lars Müller (2012) ou Face au brand territorial, Lars Müller (2013). Il est également à l’initiative de la plateforme Social Design.

Les rencontres étudiantes du Festival de l’histoire de l’art

Étiquettes :