Séminaire doctoral HAR Cinéma 2019-2020 / Comment ils ont écrit (ou écrivent) certains de leurs livres (saison 2)

Comment ils ont écrit (ou écrivent) certains de leurs livres (saison 2)
Séminaire doctoral HAR Cinéma de Paris Nanterre 2019-2020

Mercredi (17h-19h)
INHA, Institut National d’Histoire de l’Art – Salle Peiresc

Le séminaire doctoral de cinéma 2019-2020 de Paris Nanterre (Unité de recherche HAR : Histoire des Arts et des Représentations / ED 138 : Lettres, Langues, Spectacles) est coordonné par Barbara Le Maître.

Il est ouvert à l’ensemble des doctorants de HAR (et même d’ailleurs).

Argument

Dans le prolongement du séminaire de l’équipe HAR Cinéma initié l’an passé, sous l’intitulé Comment ils ont écrit (ou écrivent) certains de leurs livres, le présent séminaire doctoral souhaite prolonger la réflexion sur l’écriture de la recherche en cinéma.
Il s’agira, de nouveau, de revenir aussi précisément et concrètement que possible sur les gestes effectués par le chercheur, en amont ou en parallèle de l’écriture. Parmi les questions soulevées : la recherche précède-t-elle ou accompagne-t-elle l’écriture d’un livre ? Mieux, comment s’articulent le travail dit de recherche et le travail de l’écriture ? Jusqu’à quel point peut-on les distinguer, sinon les dissocier ? Une autre question non anodine en matière de livres sur le cinéma consiste à s’interroger sur la manière selon laquelle l’écriture se positionne par rapport aux images : qui écrit en présence, qui en l’absence des images ?

À ces questions générales, s’ajoutent diverses expériences et problématiques singulières (plus ou moins inhérentes à la recherche en études cinématographiques), que nous aborderons au fil des séances et des invités. Parmi ces expériences :

  • Ecrire un livre sur Raymond Roussel et le cinéma…
  • Ecrire un livre qui contient une thèse ;
  • Ecrire un livre pendant la thèse (sans en sortir) ;
  • Ecrire un livre après la thèse (démonter, re-monter, et repenser l’économie de la thèse) ;
  • Ecrire un livre en réponse à une commande (composer avec l’institution, sans céder sur sonprojet) ;
  • Ou encore : filmer sa recherche (en anthropologie visuelle, en l’occurrence).

Programme et calendrier

• 8 janvier : Erik BULLOT (Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges) – « Comment j’ai écrit mon livre sur Raymond Roussel » – Sur Roussel et le cinéma, Nouvelles Editions Place, 2020.

• 12 février : Judith LANGENDORFF (U. Paris 3) – « Transformer une thèse en livre (1) » – Sur Les couleurs du nocturne en photographie et cinéma (titre provisoire).

• 11 mars : Alice LEROY (U. Paris Est) – « Transformer une thèse en livre (2) » – Le corps utopique au cinéma (et après…)

• 15 avril : Marie-Eve LOYEZ (U. Paris Nanterre) – « Ecrire pendant la thèse (sans en sortir) » – Sur Au beau milieu de la lettre S. Répétitions de Ball of fire (Howard Hawks, 1941).

• 13 mai: Jennifer VERRAES (U. Paris 8-Vincennes-St Denis) – «Ecrire en réponse à une commande » – Sur L’Attrait de ce qui recommence (titre provisoire)

• 10 juin : Baptiste BUOB (CNRS) – « Chercher en filmant, filmer sa recherche » (titre provisoire)

Adresse :
INHA, Institut national d’histoire de l’art
2 Rue Vivienne
75002 Paris

 

 

Étiquettes : , ,